Expo Geneva‎ > ‎

Panel 2

 Panel 2 Text 

      
 



 Darwin a étudié la nature un peu partout dans le monde.


  Pendant son voyage sur le Beagle, 
il s’est arrêté à Fernando de Noronha au Brésil 
et on peut lire dans son journal (20 février 1832) 
qu’il a trouvé le paysage très beau. 

         

              Il a aussi écrit, plus tard :

  « Parmi les scènes qui sont profondément imprimées 
dans ma mémoire, aucune ne surpasse 
la splendeur des forêts primitives, 
pas encore abîmées par l’action de l’homme, 
que ce soit celles du Brésil, ou le pouvoir de la vie prédomine,
ou celles de la Tierra del Fuego 
où la mort et la décomposition prévalent.
»




Ces photos montrent 
que, heureusement, 
la nature sur cette île merveilleuse 
est encore très bien préservée 
et qu’on y voit encore aujourd’hui ce que 
Darwin a pu voir il y a presque deux siècles.


Tradução da última frase, que é um elogio ao Brasil, pelo êxito em conservar estas nossas belezas:

               ”Estas fotos mostram que, felizmente,
      a natureza nesta ilha maravilhosa está ainda muito bem        preservada e que ainda podemos ver hoje o que 
Darwin deve ter visto há quase dois séculos.”
  Next Panel 

Comments